Pourquoi ce défi d’être vrai au quotidien?

Partagez

Parce que je suis convaincu qu’être vrai au quotidien est la seule façon de vivre une vie gratifiante.

Suis-je vrai?

Qu’est-ce que je veux dire par être vrai? C’est une question difficile à répondre parce que l’on est rarement vrai et nous en sommes inconscients. J’ai été inconscient pendant une bonne période de ma vie adulte. J’ai le sentiment d’avoir été endormi. Je faisais beaucoup de choses mais je n’étais pas bien. Et ne pas être bien est un signe clair que je n’étais pas vrai.

Aujourd’hui je sais qu’être vrai c’est être en harmonie avec qui on est et avec ce que l’on vit. Cela demeure un défi quotidien car je n’ai pas réussi à changer tous les automatismes appris depuis ma naissance. Je m’enfarge encore dans des pensées-réflexes qui proviennent de mon ego. Mais aujourd’hui j’en suis conscient et je ne me laisse plus jeter à terre par des scénarios imaginaires. Je détiens maintenant plusieurs preuves qui me montrent à quel point je suis bien sans ces scénarios, et j’écoute consciemment ma voix intérieure. Dans les prochaines lignes, je vous donne l’exemple d’une transformation que j’ai vécue :

Mon histoire avec les chiens

J’ai toujours aimé les chiens et j’ai souvent harcelé mon père pour en avoir un : peine perdue. Un jour mon père m’a permis d’adopter une petite chienne. Je me suis rapidement attaché à elle. J’étais alors jeune ado et je vivais mon rêve! Elle me suivait partout. Je l’adorais. Puis une journée, à mon retour de l’école, sans crier gare, mon père m’annonce qu’un couple allait venir chercher ma chienne. Mon père l’avait donnée! J’ai ressenti comme un coup de couteau en plein cœur. Il fallait que je « comprenne »; que je ne pleure pas; que je ne fasse aucune crise. J’ai regardé ma chienne s’en aller, impuissant, le cœur brisé.

Quelques années plus tard, au contact de chatons, j’ai eu une première crise sévère d’allergie: yeux bouffis, nez qui coule en abondance, voies respiratoires obstruées. Avec le temps, mon allergie s’est étendue aux chiens (bien sûr!), aux chevaux, aux perruches… à tous ces animaux que j’aimais. Et vous savez quoi? Aujourd’hui je vis en compagnie de deux grands chiens, de quatre chats et de quelques poules! Mon voisin possède quatre gros chevaux que je peux dorénavant approcher sans problème.

Que s’est-il passé? C’est lorsque j’ai commencé à travailler sur moi et à être de plus en plus vrai avec moi-même que le « miracle » s’est produit. J’ai découvert qu’en essayant de me protéger de la souffrance causée par la perte de ma petite chienne, j’avais moi-même développé inconsciemment mon allergie. Dans ma tête d’ado, je venais de déclencher un mécanisme de protection pour ne plus jamais revivre une situation semblable. Devenu allergique, je n’aurais plus d’animaux : affaire classée! Inconsciemment je venais de choisir de m’éloigner de ma vraie nature, d’être faux avec moi-même. C’est grâce au travail sur moi-même que je me suis libéré des protections qui, ironiquement, m’éloignaient de mon essence ; j’ai acquis la certitude qu’il est toujours possible de revenir à soi, qu’il faut revenir à soi. Nous en avons le pouvoir, vous comme moi. Et c’est tellement meilleur d’être vrai avec soi en tout temps.

À quoi êtes-vous allergique dans votre vie? De quoi essayez-vous de vous protéger inconsciemment? Le savez-vous, le sentez-vous?

Bonne réflexion!

Guy Parent (819) 762-6675

A propos

Praticien en transformation personnelle, conférencier, diffuseur de joie de vivre, bloggeur

Un commentaire sur “Pourquoi ce défi d’être vrai au quotidien?
  1. Keisha dit :

    You write so hotlsney about this. Thanks for sharing!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*