L’univers est aimable!

Partagez

Universbon

L’univers est aimable!

La vérité est qu’Il n’y a pas d’erreurs dans l’univers. L’univers est bon et aimable.

Voici le sujet d’une entrevue accordée par Byron Katie, auteure et créatrice de la méthode « The Work » et accessible sur YouTube : www.youtube.com/watch?v=vq9m_v4loHE

 

 

Exemple concret

L’interviewer lui demande « Dans un exemple où tu n’as pas eu la job; ou encore où ta relation de couple s’effondre, comment appliquer la philosophie comme quoi il n’y a pas d’erreur et que l’univers est bon? »

Byron Katie répond : Disons que j’applique pour un emploi et disons qu’ils ne m’embauchent pas, alors c’est que j’ai été épargné grâce à l’univers. Il faut que ce soit cela car l’univers est aimable. Donc le pire que l’univers peut faire est de me donner cet emploi. Comment pourrait-il en être autrement? Puis si jamais j’obtiens l’emploi plus tard, ce n’était finalement qu’une question de timing. J’étais dû pour avoir cet emploi à ce moment, pas une seconde avant, pas une seconde après, à ce moment précis. C’est la façon dont l’univers fonctionne, c’est un univers aimable. C’est la raison du questionnement – The Work. Quelqu’un va questionner ses pensées en lien avec le fait qu’il n’avait pas obtenu l’emploi. Il questionne donc les pensées qui le stressaient. En les mettant sur papier et en les questionnant, c’est le moyen de comprendre de nouveau.

 

Mes exemples personnels

Cet exemple avec Byron Katie m’a ramené à mon expérience récente où j’ai postulé pour un emploi à la Ville de Rouyn-Noranda, que je n’ai pas obtenu. Je n’ai même pas eu l’opportunité d’obtenir une entrevue. Je me suis posé la question quelques minutes seulement, et effectivement la réponse qui m’est venue, c’est que ce n’était pas pour moi, pour la simple réponse que je ne l’ai pas eu. Et c’est bien ainsi. C’est parce que l’univers veut mon bien.  De la même manière, j’ai vécu toutes sortes de difficultés dans la seconde moitié de l’année 2014 : mes événements de conférences n’ont attiré à peu près personne à mes trois dernières dates et aucune personne à mes ateliers. C’est parce qu’il devait en être ainsi. En reconnaissant que l’univers est bon, je reconnais que ça devait se passer ainsi. Je n’ai pas à juger de mon talent pour autant. Je n’avais pas besoin d’une affluence pour la simple raison que c’est ce que j’ai eu.

Mes prises de conscience

En investiguant mes pensées à ce sujet, j’ai réalisé que ce que ma conférence a la valeur  que je décide qu’elle vaut. Ça dépend de l’énergie que j’y consacre. Je réalise que ce n’est pas une question de réussir à me vendre,  j’ai plutôt à mieux me vivre. La pensée alors présente était je ne suis bon à rien, et je réalise que je suis bon en tout. Je pensais que je n’avais plus rien à donner au monde et je réalise que j’ai tant à me donner. C’est la raison pour laquelle, je devais prendre plus de temps pour moi, pour me donner à moi-même. Au lieu d’être pris avec  ce que je fais ne sert à personne ,  je perçois maintenant que ce que je fais, Me sert, et ça c’est bon. Et là Ma roue tourne rond, mon calme naturel revient. Je voulais avoir du monde, être reconnu, que les gens voient que ça marche: ce qu’il fallait, c’est que je prenne conscience que je suis le monde, que je me reconnaisse, que je vois que ça marche pour moi, que je vois que je marche déjà dans la bonne direction, dans mon abondance.

Pour moi : mes conférences devraient fonctionner, attirer naturellement du monde. Les gens devraient participer à ça. Ça devrait être facile. Je prends conscience que ma vie fonctionne; je réalise que je suis attirant, que je n’ai qu’à m’attirer; je me dois de participer à ça, et c’est moi qui ai à faciliter cela.

Je pensais aussi : J’ai besoin de sentir que tout va bien se passer, que les gens aiment ça, j’ai besoin que les gens en parlent… Je réalise que c’est moi qui ai besoin de ressentir que tout va bien se passer, ça m’appartient, c’est à moi d’aimer ça, d’être pleinement dans l’amour, d’être moi quoi.

Je pensais : cette situation est injuste envers moi, les gens ne bougent pas… je découvre que cette situation est juste pour moi, je la vis pour que je prenne conscience du rôle actif que je dois jouer dans ma vie; que les gens bougent ou non, ça ne me regarde pas, que je bouge, moi, est tout ce qui importe, que je sois le mouvement que je veux voir.

Et finalement, je prend conscience que j’ai à me préparer, à m’organiser, à tout faire ce que je sais que j’ai à faire, en étant vraiment qui je suis et en rayonnant autant que j’ai le goût de rayonner.

Retour à la réalité

En ayant questionné mes pensées « stressantes », je retrouve la réalité et j’intègre le fait que l’univers est généreux envers moi. Il est bon envers moi, tout le temps. J’accepte que ce qui m’arrive, devait m’arriver, pour la simple raison que cela m’est arrivé. De plus si je suis convaincu que l’univers est aimable, je découvre à quel point c’est vrai, car là et seulement là, je suis ouvert à l’univers qui m’est offert. Alors si je n’ai pas eu l’emploi dont je rêvais depuis toujours, je dois sourire et dire merci, car l’univers est bon. Il sait mieux que moi ce qui est bon pour moi. Je prends alors le temps de voir ce qui se passe et je commence à goûter à ce que l’univers pose sur ma route, sans jugement, sans histoires à propos de ce que ça devrait être. Et tout devient plus simple et captivant. Je vis du nouveau et du mouvement : je vis ma vie!

Ayez de la gratitude pour tout ce qui vous est offert, plutôt que d’en vouloir à l’univers à propos de ce que vous pensez qu’il devrait vous donner. Passez de pensant à VIVANT!

Avec Amour!

Guy Parent, consultant en développement humain (819) 762-6675

EnregistrerEnregistrer

A propos

Praticien en transformation personnelle, conférencier, diffuseur de joie de vivre, bloggeur

Tagués avec : , , , , ,
4 commentaires sur “L’univers est aimable!
  1. Valérie :) dit :

    L’univers est aimable… certainement! Et je lui offre même cinq gratitudes par jour! 😉

  2. Guy Parent dit :

    Je te reconnais bien! Les gratitudes sont un excellent moyen, gratuit et accessible, de remarquer à quel point l’univers est bon!

  3. L’Univers est bon et c’est exact. Un jour, ayant besoin d’un montant de $300.00, je le demandai à l’Univers. Une amie me demandait plus tard si je voulais lui acheter un billet car elle en avait deux. J’acceptai oubliant ma demande à l’Univers. Elle avait garder mon billet me disant qu’elle me ferait savoir s’il était gagnant ou non. Et bien, une certaine journée, je reçois un appel téléphonique de mon amie m’annonçant que j’avais gagné $300.00 et je dis merci à l’Univers pour ce beau montant.
    Je remercie l’Univers à tous les jours, matin et soir, pour un beau coucher ou lever de soleil, pour une nouvelle journée qu’il m’accorde, pour un corps en bonne santé, pour les bons amis dans ma vie, etc… Oui, il faut être reconnaissant et remercier pour tout ce que nous avons, pour ce que nous recevons de nouveau car l’Univers est BON et GÉNÉREUX. On est tellement habitué de tout avoir que l’on oublie d’être reconnaissant. Plus on remercie et que l’ on est reconnaissant envers l’Univers et plus on reçoit. Je suis reconnaissante et je remercie l’Univers d’avoir placé sur ma route Guy Parent.

    • Guy Parent dit :

      Merci Danielle. Tes exemples montrent que l’on peut se fier au fait que l’univers est aimable. Il l’est toujours, à moins que l’on ne se batte contre ce qui nous arrive, contre ce que l’univers nous offre.

Répondre à Béland Danielle Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*