Les conflits

Partagez

ConflSolAbsence

La cause des conflits est toujours interne. Elle provient des pensées que vous entretenez à propos d’une situation vécue. Elle est liée à la perception que vous avez de la situation, et non à la situation. C’est votre interprétation des faits qui est en cause, et non les faits eux-mêmes. Le problème : votre interprétation est dictée par votre passé.

Présence

En revenant à la réalité telle qu’elle est, plutôt que ce que vous pensiez qu’elle était, vous augmentez votre présence et vous découvrez les solutions qu’offre immanquablement le présent.

Vous retrouvez alors la paix, cet état naturel de l’humain.

Guy Parent (819) 762-6675

A propos

Praticien en transformation personnelle, conférencier, diffuseur de joie de vivre, bloggeur

2 commentaires sur “Les conflits
  1. Manon Boudreault dit :

    Belle réflexion ! Merci 🙂

  2. Conflit=passé
    Présence=solution
    Un jour, étant en voiture avec des gens de ma famille, on me raconta un incident qui m’enragea et me ramena dans un événement de mon adolescence. Cela me mit en colère et je rageais de ce manque de respect. De retour chez-moi, je me suis mise à écrire une lettre pour dire ma façon de penser à cette personne. N’ayant pas son adresse, je dûs téléphoner à la personne avec qui j’étais en voiture et elle me demanda si c’était à cause de l’incident que j’avait appris dans la voiture. Je lui répondis que oui. Ne fait pas cela me dit-elle car tu vas le regretter et lui ne comprendra pourquoi tu lui écris tout ceci. Penses-y bien avant d’envoyer cette lettre. Je raccrochai le téléphone. J’en pleurais tellement cela m’avait choquée. Je me suis mise à réfléchir et je me suis dit que je n’avais pas à me mêler de cette histoire car je n’étais pas là au moment où l’incident est arrivé. En plus, après avoir cheminer, évoluer, en voulant envoyant cette lettre j’allais régresser. Il n’en était pas question, pas aprês tout le chemin que j’avais parcouru pour devenir la personne que j’étais devenue. J’ai donc rappeler cette personne pour la remercier de m’avoir fait réfléchir et que je ne mallerais pas cette lettre. Elle m’a dit:  »Un jour, tu as été mon Ange quand j’ai eu besoin de toi et aujourd’hui, c’est à mon tour d’être ton Ange. Je la remercier et je déchirai la lettre. Mais le fait de l’écrire m’a fait le plus grand bien et m’a permis de me défouler. Je peux dire que par les sujets que vous nous faites connaître, vous nous porter à réfléchir et que oui Guy, c’est bien la mission qui vous a été assignée et vous l’accomplissez très bien. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*