C’est la résistance qui vous freine!

Partagez

résistance frein
La résistance

La résistance, voilà le sujet de ma première chronique radio de l’automne 2017, sur CHUN FM 98,3, du 6 octobre 2017, à 17H15. (vous pouvez l’écouter en tout temps durant les 6 jours qui suivent la chronique en cliquant ici: chronique radio)  Êtes-vous d’accord que tout le monde en fait de la résistance?
Dans cette chronique, qui a comme  thème central de « penser autrement« , le sujet de la résistance est important, Pourquoi? Parce que nous résistons au meilleur de nous-même sans nous en rendre compte. Et tant et aussi longtemps que nous en sommes inconscient, nous continuons à résister. Nous nous dirigeons à l’opposé de ce que l’on désire dans notre vie. La raison en est simple:  ce à quoi je résiste, persiste.

 

D’où vient-elle?

 

D’où est-ce que ça provient cette résistance?  Pour ceux et celles qui ont écouté la chronique au cours de la dernière saison ou qui ont lu les articles de ce blogue, vous vous souviendrez que je vous ai parlé du « menteur » dans votre tête. On peut aussi l’appeler l’ego, ou le mental, de toute façon c’est un menteur. Il y a donc une partie de vous qui joue un jeu malsain dans votre tête. C’est cette partie de vous qui juge, qui se croit victime, qui récrimine, qui se croit petit, ou encore qui se croit menacé. Et cela que ce soit vrai ou pas.
En fait le problème, c’est que ce menteur vous ment, c’est sa job, et que vous avez été habitué à le croire. Vous croyez à ses mensonges. Donc en acceptant ces mensonges comme étant vrais, vous créez votre vie à partir d’une fausse perception, sans en être conscient. Parfois, c’est à ce point ancré, que vous pouvez vous défendre farouchement avec ces mensonges.  Par exemple, si dans votre tête vous êtes convaincu de la pensée suivante:  » je me met toujours dans le trouble », devinez quoi?  Vous vous mettrez constamment dans le trouble. Pire encore, vous vous entendrez raconter aux autres à quel point vous vous mettez dans le trouble, du genre: «  Y a rien qu’à moi que ça arrive des affaires de même ». Inconsciemment, vous voulez même que ça n’arrive qu’à vous. Voyez-vous le scénario?

Le frein

Tant et aussi longtemps que vous serez convaincu de votre scénario, vous ne pourrez voir une autre avenue.  Cela fait partie de la résistance dont je vous parle: vous résistez, pris dans vos histoires que vous tardez à laisser aller. Sans ouverture à d’autres possibilités, vous êtes sous l’emprise d’un  mental menteur qui est déréglé. Ça peut ressembler à: » je n’y peux rien »; « c’est mon droit de juger »; « je suis aux commandes de ma vie »; « je contrôle tout ». Rien ne pourra bouger tant et aussi longtemps que vous continuez à vous croire dans vos mensonges.

L’ouverture

Si vous voulez que votre vie change pour être plus en plus libre, vous devez reconnaitre votre résistance. Réalisez que vous résistez pour être en mesure de vous ouvrir à l’idée que la réalité peut être tout autre. À partir du moment où vous verrez clairement que vous maintenez vous-même votre résistance (par peur de disparaître), vous serez en mesure d’admettre plus facilement que vous êtes dépendant de vos peurs. De cette manière vous aurez commencé à vous ouvrir à vous-même et à une autre possibilité en faveur de vous. Cette seconde option est beaucoup plus satisfaisante et en cohérence avec votre vraie nature. Et ça c’est penser autrement.
Je vous y invite à ce monde réel et vrai.
Dates à retenir: sous Événements
  • Atelier: premier novembre et 6 décembre, 19H, à la RAIDDAT
  • Conférence: Salon santé bien-être diversité, UQAT, Rouyn-Noranda, 3 et 4 novembre
  • Conférence: Salon des proches aidants, Hotel Le Gouverneur, 8 novembre

EnregistrerEnregistrer

A propos

Praticien en transformation personnelle, conférencier, diffuseur de joie de vivre, bloggeur

Tagués avec : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*